Rimes 17 Et je suis mort de vous

J'ai cherché en vain
Dans la nuit blanche
Vos doigts nervurés
Qui se nouent aux miens
Votre lèvre meurtrie
La pâleur de vos seins
L'offrande de vos hanches
Et l'oasis solaire
Où le désir s'étanche
Sous des sables obscurs.

A l'heure qu'il est, c’est sûr

 Je dors debout
Et je suis mort de vous.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau