1983 Collection CAPI CORSU - AG de l'APEC - 8 janvier

 

En plein hiver, plus de 80 personnes s’étaient déplacée de tout le Cap pour assister à l’AG de l’APEC Capi Corsu. Parmi elles, le préfet de Haute-Corse (que la gauche avait rebaptisé Commissaire de la République). Il  adhérera à l’association, ce qui constitue certainement une particularité dans toute la vie associative en Corse et témoigne surtout de la qualité et de la validité de nos propositions.

Après le décès de Jean Cristini, c’est Antoine Francioni, de Cagnanu, Professeur d’Espagnol puis directeur de l’IUT  à l’Università di Corti, qui assurera pendant de longues années la présidence de l’APEC avant que la maladie ne l’éloigne. Antoine Francioni était une de ces rares mémoires du Cap Corse qui pouvaient passer des heures à raconter notre terre et ses familles. C’était un ami et j’ai de la peine à évoquer son souvenir parce que,  pour moi, il est toujours présent.

 

Assemblée Générale de l’APEC-CAPI CORSU

8 janvier 1983 à Barrettali

 

 

L’Assemblée générale de l’Association pour la promotion économique et culturelle du Cap Corse (APEC-CAPI CORSU) s’est tenue le samedi 8 janvier 1983, à partir de 16 heures à la Confrérie de Barrettali. Plus de 80 personnes y assistaient. Un certain nombre de personnalités étaient présentes et notamment Monsieur Migeon, commissaire de la République de Haute-Corse.

La séance était ouverte par Antoine Francioni, président de l’APEC qui, après avoir accueilli les participants et remercié de leur présence les représentants de l’administration et les élus, présentait le rapport moral de l’Association. Il est apparu clairement que les orientations définies au cours de la précédente AG de Pino en 1982, s’étaient concrétisées par une participation effective de I’APEC au dialogue avec l’ensemble du mouvement associatif et tous les autres partenaires sociaux (administrations, élus, etc.).

Le rapport d’activité animé par Jean-Pierre Santini, secrétaire de I’APEC, permettait de mesurer le travail accompli sur le terrain et notamment en ce qui concerne le financement du projet de la «Casa capicursina». Intervenaient au cours de ce rapport, Jean-Pierre Orsoni, président du Centre d’Accueil et d’installation en milieu rural, dont I’APEC est partie prenante ; le docteur Louis Angrisani, Président du Comité de Promotion de la Santé du Cap Corse, où I’APEC est représentée, et Antomette Olivier, directrice de publication de « Capi Corsu » qui dressait un bilan particulièrement encourageant et positif quand à la diffusion du journal de l’APEC.

Jean Pieretti enfin présentait le rapport de trésorerie en insistant sur le fait que notre association n’avait strictement bénéficié d’aucune subvention depuis plusieurs années.

Le débat qui suivit s’avéra particulièrement riche et devait se conclure par l’adoption de trois résolutions fondamentales qui déterminent les orientations précises fixées à l’Association pour 1983.

Résolution N°1 : L’AG de l’APEC mandate le CA pour prendre immédiatement contact avec la propriétaire de la maison Sisco à Luri afin d’obtenir une promesse de vente. Le complément de financement sera assuré par

- une campagne de souscription,

- une demande de subvention aux communes du Cap Corse,

- une demande de subvention au Conseil Général,

- une demande de subvention à l’Assemblée de Corse,

- une demande de subvention aux Directions Départementales intéressées (Temps libre, DDASS, DDA),

- le recours éventuel à l’emprunt qui ne devrait pas dépasser 20% de la valeur totale de la maison.

Résolution N°2 : L’AG mandate le conseil d’administration pour adresser à l’Assemblée de Corse une réflexion sur les propositions contenues dans le projet de Plan régional notamment en ce qui concerne le Plan Corse de Réhabilitation Rurale.

Résolution N°3: L’APEC demande instamment l’intégration de l’étude de la langue corse au système d’enseignement géré par l’éducation nationale.

Après une interruption de séance pour recueillir de nouvelles adhésions, un nouveau conseil d’administration de 21 membres était désigné à l’unanimité.

A noter que l’Assemblée général de I’APEC Capi Corsu a été suivie et retransmise le soir même à l’émission CORSICA SERA de FR3 et que Radio Corse dans son émission de mardi 11 a diffusé des interviews d’Antoine Francioni et de Jean-Pierre Santini.

L’Assemblée générale de I’APEC 1983 par la qualité de ses débats, et celle de ses participants s’est avérés exceptionnelle. Elle a témoigné du rôle grandissant de notre association et de sa place privilégiée dans la vie du Cap corse.

J.P. Santini

Etaient présents à  l’Assemblée: M. Migeon, commissaire de la République de Haute-Corse et Madame Migeon

M. Gregori, maire de Canari

M. Michel Castellani, conseiller régional ; M. Leonetti, adjoint de Canari ; Mrs Simon Lucchesi, Jean-Toussaint Liccioni et madame Dauge Andréani, conseillers municipaux de Barretali ; M. Ramora, conseiller municipal de Pinu ; M. Selvini, représentant M. Molinari, directeur du Temps Libre.

S’étaient fait excusés : M. Paul Luiggi, maire de Ruglia nu et M. Jean Motroni, conseiller général de Sagro di Santa Giulia qui a assuré l’APEC-Capi corsu de son soutien.

Une particularité : l’adhésion de soutien à I’APEC de Monsieur le Commissaire de la République et de Madame Migeon.

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau