Discours introductif à la première séance publique de la Cunsulta Naziunale du 11 janvier 2009

Ce texte a été rédigé collectivement par les 27 représentants élus à la première Assemblée Nationale Provisoire  

le 16 novembre 2008

 

Discours introductif de la première séance de la Cunsulta Naziunale

11 janvier 2009 – Palazzu Naziunale - Corti

 

Au nom des générations passées qui ont fait notre tradition nationale ;

Au nom du peuple corse historique qui a su se donner avec Pasquale Paoli une indépendance et une démocratie exemplaires pour l’Europe du 18ème siècle ;

Au nom de tous ceux qui ont sacrifié leur vie et leur liberté en résistant aux appareils répressifs de l’Etat français ;

La Cunsulta Naziunale élue le 16 novembre 2008 déclare illégitime la présence de cet Etat annexionniste sur le sol de Corse et récuse ses institutions politiques fondées sur une légalité scélérate.

Avec la Cunsulta Naziunale, le peuple corse entame un processus de restauration de ses droits nationaux en faisant usage du premier d’entre eux : le droit à l’autodétermination.

Pour nous aider dans cette nouvelle révolution de Corse nous en appelons solennellement aux institutions internationales et notamment à l’Organisation des Nations Unies.

Nous demandons à tous les peuples libres de reconnaître notre peuple pour le faire entrer dans le concert des nations.

A compter de ce jour, la nation corse, généreusement ouverte à tous ceux qui aspirent au même destin collectif, s’affirme comme seule communauté de droit. En conséquence, elle élaborera un projet constitutionnel pour pérenniser la libération nationale et la libération sociale du peuple corse.

S’appuyant sur la libre organisation de la résistance populaire, elle interdira  tous les plans et projets néfastes imposés par les institutions françaises.

Evviva u Populu Corsu !

Evviva a Nazione !

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau