Aux origines du FLNC - Vers la Libération Nationale de la Corse - Partitu Corsu per u Sucialisimu - Juin 1975

C'est en juin 1975, que le Partitu Corsu per u Sucialisimu (PCS), publiait un manifeste initulé : "Vers la Libération Nationale de la Corse". Ce texte  appelait à la création du Front de Libération Nationale. C'est la première fois que l'on trouve le sigle du FLNC dans un document.  C'est sur la base de ce manifeste que 2 autres mouvements (clandestins) ont établi des contacts avec les militants du PCS pour aboutir, un an plus tard, à la création du FLNC.

Faut-il préciser la généalogie politique entre le PCS qui fut à l'initiative du FLNC et A Chjama per l'Indipendenza qui fut à l'inititiative de la Cunsulta Naziunale ?

C'est en fait la même poignée de militants qui a tenu le cap politique énoncé par le PCS et que l'on retrouve dans le manifeste historique du 5 mai 1976.

________________________________________________________________________________________________________

CONDITIONS INDISPENSABLES NECESSAIRES

A LA LUTTE POUR L’INDEPENDANCE NATIONALE

 

Poser le problème des conditions nécessaires à l’application du droit à l’autodétermination, c’est poser le problème de la possibilité même d’une lutte pour l’indépendance nationale.

Cette possibilité est souvent évoquée, mais seulement d’une manière fugitive, par les mouvements autonomistes. C’est en général au nom du sérieux, du ré alisme et du sens des responsabilités que les autonomistes envisagent le problème seulement d’une manière fugitive. Or, c’est précisément parce qu’ils n’envisagent la possibilité de la lutte pour l’indépendance que d’une manière fugitive, que les mouvements autonomistes ne sont ni réalistes, ni sérieux, ni responsables. Lorsqu’ils affirment qu’ils n’écartent pas la possibilité d’un combat pour l’indépendance s’ils y sont contraints, leur déclaration est absolument gratuite car pour qu’il y ait possibilité d’un combat pour l’indépendance, il faut une préparation à ce combat. Il faut que les conditions politiques, idéologiques et psychologiques en soient réunies, non pas spontanément car cela est illusoire, mais de longue date.

Le P.C.S. estime qu’il faut dés aujourd’hui nous préparer et préparer les forces vives de notre peuple à un combat pour l’indépendance.

Cette préparation est la condition fondamentale qui permettra d’éviter la liquidation de la revendication nationale, l’écrasement de notre peuple et des forces de la révolution populaire.

Qu’entendons-nous par préparation à la lutte pour l’indépendance?

Nous devons dire tout de suite qu’il ne s’agit pas de l’organisation de la lutte armée si l’on entend par la constitution d’une force militaire. Cette organisation découlant de la lutte politique deviendra un jour nécessaire. Dans le présent, il est temps de donner à notre peuple l’arme la plus sûre, celle qui décuple sa capacité révolutionnaire, celle qui rassemble et organise sa force de révolte et qui seule rend possible une quelconque lutte armée: nous voulons parler de l’arme politique.

Préparer la lutte pour l’indépendance, c’est non pas armer matériellement notre peuple, ce n’est pas l’entraîner, l’organiser en groupes d’autodéfense ou en milices populaires, bref revêtir toute la panoplie guévariste et aller, parallèlement à la Légion battre le maquis; non, préparer le lutte pour l’indépendance, c’est armer notre peuple politiquement, idéologiquement et psychologiquement. La possession d’une telle arme permet de résoudre facilement tous les autres problèmes matériels de la violence de masse.

 

NECESSITE D’UN FRONT DE LIBERATION NATIONALE

 

La préparation nécessaire de la lutte pour l’indépendance est liée à la Constitution d’un Front de Libération Nationale.

La lutte pour l’indépendance n’est pas en effet l’affaire d’un Parti mais l’affaire du peuple corse dans son ensemble.

Il appartient à tous ceux, organisations ou individus qui luttent pour la Libération Nationale de notre peuple, de se rassembler dans un Front de Libération Nationale.

Le P.C.S. appelle à la constitution de ce Front. Tous ceux, organisations ou individus qui souhaitent participer à la réflexion et à la période d’élaboration politique et pratique du Front pourraient d’ores et déjà se rassembler dans des Comités Constitutifs du Front de Libération Nationale de la Corse (CC FLNC).

 

 

 

 

Commentaires (1)

1. What causes pain in the back of the heel? (site web) 30/08/2017

When someone writes an paragraph he/she maintains the idea of a user
in his/her brain that how a user can know it. Therefore that's why this paragraph is
perfect. Thanks!

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau